La Poste, Inria et la Fondation Inria signent un accord de mécénat pour une société numérique responsable

Ce partenariat repose sur une volonté partagée de répondre de manière positive aux enjeux de la numérisation de la société. Il donnera à Inria les moyens d’amplifier de manière significative les recherches menées pour résoudre les défis scientifiques ouverts que pose le développement de technologies numériques dont on puisse contrôler l’impact et en lesquelles on puisse avoir confiance.

© Unsplash / Photo Mohamed-Fadel

Le partenariat stratégique signé entre La Poste, Inria et la Fondation Inria s’appuie sur un socle de valeurs communes et une ambition partagée au service de la souveraineté numérique de la France.
La Poste et Inria souhaitent développer ensemble des solutions numériques responsables et de confiance répondant aux enjeux de la digitalisation de la société.

« […] pour construire cette société numérique de la confiance et de l’innovation, avec notre excellence chacun dans nos domaines, avec nos valeurs aussi qui sont partagées pour mettre le numérique au service de l’humain, pour maîtriser notre destin numérique, avec nos valeurs de service public aussi. »

Bruno Sportisse – Président de la Fondation Inria

A travers ce partenariat d’une durée initiale de trois ans, La Poste entend soutenir la recherche française en sciences et technologies du numérique. Cette collaboration permettra à une vingtaine d’équipes Inria de mener des recherches en interaction avec des experts du Groupe La Poste engagés sur ces travaux.

Le rapprochement des trois structures s’inscrit dans une dimension d’intérêt général. En effet, le recours au cadre du mécénat dans la recherche implique une obligation de diffusion publique des résultats, étant donné que l’entreprise mécène bénéficie de la fiscalité des dons et n’a aucun droit sur les travaux publiés.

Entreprise multi-activités de 240 000 personnes, le Groupe La Poste a des métiers extrêmement différents qui ont tous amorcé une transition numérique. Depuis juillet 2021, elle est la première entreprise publique française à adopter le statut d’entreprise à mission, affirmant publiquement sa raison d’être et ses engagements. De tiers de confiance pour les échanges physiques, elle est devenue tiers de confiance digital.

 

Les personnels de La Poste engagésMuriel Barnéoud, Directrice de l’engagement sociétal du Groupe La Poste depuis 2017, revient sur les ambitions et les objectifs de l’engagement numérique de l’entreprise, un des quatre grands axes portés dans ce statut :

« Nous œuvrons pour un numérique éthique, inclusif et frugal, prenant en compte l’inclusion, le respect du libre arbitre et du consentement éclairé. Notre identité est forgée par notre politique RSE, par les valeurs portées par le groupe et par les engagements qu’il prend en tant qu’entreprise à mission. »

Pour Muriel Barnéoud, ce partenariat illustre la rencontre entre des acteurs très éloignés dans leurs fonctionnements mais qui, dans leur défis communs de bâtir des relations de confiance et de garantir la souveraineté dans le numérique, sont en fait très proches.

S’embarquer de manière collective dans le monde de demain

« Au service de tous, utile à chacun, La Poste entreprise de proximité humaine et territoriale, développe les échanges et tisse les liens essentiels en contribuant aux biens communs de la société toute entière. »  La Poste affiche clairement avec cette raison d’être son attachement aux citoyens. En interne, Muriel Barnéoud nous explique ce que représente l’adoption du statut d’entreprise à mission :

Factrice et chien de berger« C’est donner tout son sens à l’engagement des postières et des postiers au quotidien. Il vient leur signifier que notre mission d’intérêt général est portée à tous les étages de la fusée. Il démontre que nous sommes tous alignés et que nous le revendiquons pour demain, parce que c’est cela qui crée de la valeur. C’est un statut fédérateur dans un groupe de grande envergure tel que le nôtre.  »

La volonté des équipes de La Poste de s’engager véritablement à travers des actions d’intérêt général envers la société est très porteuse pour ce partenariat. Sans quoi, les échanges entre les deux bords n’auraient pas été propices à l’ouverture.

L’impact de La Poste auprès de tous les citoyens en fait une alliée de choix pour Inria dont l’ambition est complémentaire : construire une société numérique de la confiance. En réunissant les talents du numérique et les agents du service public pour relever des défis d’intérêt général, on arrive à rendre concrètes des idées qui ont de la valeur pour une communauté très large. Un tel partenariat, nous l’espérons, permettra de faire tomber les barrières et les préjugés autour du numérique.

Les 4 thèmes d'action de ce partenariat :

Le numérique et le développement durable

Eclairer sur les conséquences positives et négatives de l’utilisation des services numériques et apporter des outils de simulation énergétique

Vers un écosystème numérique de confiance

Assurer la sécurité et la protection des données personnelles de tous à travers la prévention et la détection

Demain : La confiance numérique pour tous

La vision d’un monde numérique au service de tous, des citoyens, des acteurs économiques, de la société en général

Le numérique au service d’une santé pour tous

Promouvoir les avancées significatives dans la prévention, l’assistance au diagnostic, l’épidémiologie, la pharmacologie tout en garantissant la protection des données de santé

Fondation Inria, un vecteur d’impact social pour ce partenariat

La Fondation Inria est partie prenante de ce partenariat. Elle incarne la dimension d’intérêt général de cet accord, en accompagnant la démarche éthique du Groupe La Poste.
La rencontre entre un acteur économique, La Poste, et un acteur académique, Inria, permet de mettre en œuvre un modèle original d’écosystème privé-public, au service de d’une société numérique de confiance.

« Avec ce grand institut de recherche qu’est Inria, nous allons donc travailler sur les services numériques de confiance, sur la protection de l’intimité numérique, sur la sécurité numérique, sur toutes les grandes technologies du numérique. Et nous allons les mettre au service de la confiance. »

Philippe Wahl – Président-directeur général de La Poste

La Fondation Inria se félicite de ce partenariat qui est un modèle pour les futurs échanges entre les industriels et le monde de la recherche. Cet engagement d’une durée minimale de trois ans est essentiel pour espérer apporter des réponses aux grands enjeux de société.
En finançant plus de 20 équipes sur des thématiques au cœur des préoccupations des citoyens (protection des données personnelles, confiance dans les algorithmes, etc.), Le Groupe La Poste affirme son rôle de tiers de confiance numérique et fait publiquement état de sa qualité d’entreprise à mission  dont l’activité crée un impact positif sur la société.

Pour en savoir plus :
La Poste
Inria

La presse en parle :
Le Figaro
Admical
News tank
L’Usine digitale
Destimed
Les Petites Affiches

Télécharger le communiqué de presse